post
alexandre_et_thalestris_

Alexandre et Thalestris. Ou le Pompeux Carrousel des galantes amazones des quatre parties du monde Donné à Versailles dans la cour d’Honneur de la Grande Écurie, les 28 et 29 mai 1686 Attribué à Jean-Baptiste Martin l’Aîné 1686 ? Château de Versailles © RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / Philipp Bernard

« Fêtes et divertissements à la Cour » – Château de Versailles.

Exposition présentée jusqu’au 26 mars 2017.

Pour qui est familier du Grand Siècle, l’exposition est extraordinaire.

Nous avons donc adoré les neuf salles qui retracent la vie de cour du XVIIe siècle, mais aussi du XVIIIe siècle (de Louis XIV à Marie-Antoinette),  autour des thèmes suivants :

  • 1. A la chasse,
  • 2. Les derniers carrousels,
  • 3. Les lieux du divertissement,
  • 4. A la comédie,
  • 5. Au concert,
  • 6. A la promenade,
  • 7. Au jeu,
  • 8. Au bal,
  • 9. Les effets du merveilleux.

« Le parcours, une invitation à la fête ». Tableaux, gravures, objets, livres, instruments de musique, reconstitutions 3D, décor de théâtre : toutes les pièces exposées nous ont enchantés. Et avec Le Rat, ce n’est jamais gagné à l’avance.

« Face à un sujet si ample et à un propos placé d’emblée sous l’angle du courtisan et de la vie de cour, la scénographie [de l’exposition] se devait de plonger le visiteur dans une succession d’ambiances, d’extérieur ou d’intérieur, de cohue ou d’intime, de calme ou de bruit ».

Certes. Mais comme dit Le Rat, l’honnête homme d’aujourd’hui, et encore plus ses enfants, ne sont pas à la fête. Pour qui ne sait pas que Louis XIV demande à Alexandre François Desportes de faire les portraits de ses chiennes préférées, les tableaux représentant Folle et Mite et Bonne, Ponne et Nonne n’évoquent rien.

Pourquoi ne pas rapprocher la représentation de La princesse d’Elide – à la comédie – des gravures de la course de bague disputée par le loi et ses chevaliers – les derniers carrousels – ? Pourquoi ne pas indiquer à l’honnête homme d’aujourd’hui que les deux divertissements faisaient partie des Plaisirs de l’île enchantée, premier grand divertissement donné en 1664 en l’honneur de Mlle de la Vallière, la favorite du moment ?

Certes, le catalogue très complet invite à cette lecture. Mais pour qui parcourt l’exposition nez au vent comme Le Rat, quelques explications complémentaires seraient les bienvenues. Nous vous en reparlerons.

L’exposition est présentée jusqu’au 26 mars 2017. Horaires et tarifs: château de Versailles.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *