post

Le Petit-Maître corrigé de Marivaux est présenté en alternance

à la Comédie-Française jusqu’au 24 avril 2017

Comédie-Française

Dans la salle de la Comédie-Française. © Soracha

Nous avons beaucoup aimé ! Courez-y !

Créé à la Comédie-Française en 1734, Le Petit Maître-Corrigé a été représenté les 6 et 7 novembre, puis retiré de l’affiche. Le 3 décembre 2016, 282 ans plus tard, les spectateurs ont assisté à la troisième représentation de la pièce !

Une pièce presque inédite. Quel paradoxe ! Marivaux est l’auteur du XVIIIe siècle le plus joué au théâtre.

La pièce présente une galerie variée de personnages féminins, de la mère  – souvent peu représentée  chez Marivaux – à la jeune promise en passant par l’ancienne amante et la servante. C’est évidemment ce qui a le plus plu à Bat, comme vous pouvez vous en douter.

Moi, j’ai beaucoup aimé cette histoire d’un jeune fat qui ne saurait ouvrir son coeur à la charmante jeune fille qui lui est destinée, laquelle décide de le corriger de son arrogance, avec l’aide de sa fidèle servante. Et j’ai trouvé les costumes créés par Caroline de Vivaise magnifiques. « Les costumes racontent tout le XVIIIe siècle » nous explique Clément Hervieu-Légier, le metteur en scène. Ces costumes à l’ancienne sont un vrai bonheur.

Décor de la Comédie-Française

Le décor du Petit-Maître corrigé vu du premier rang. © Soracha

La troupe est fantastique. Chacun joue son rôle avec humour, drôlerie ou ridicule selon le personnage. Les comédiennes sont toutes excellentes, mais Je vous avoue que j’ai un penchant pour Didier Sandre.

Le Rat, quant à lui, a trouvé génial ce décor campagnard. Du coup, il s’est pris pour un Rat des champs ! Comme le dit très justement Eric Ruf qui signe la scénographie, « au milieu de la paupérisation décorative introduite par la technicité des caméras », un vrai décor de théâtre est bien agréable.

Pour une fois que Le Rat apprécie une pièce de théâtre, précipitez-vous !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *