profitez de la mise en eau des fontaines du Parc de Saint-Cloud

les dimanches du 3 juin au 1er Juillet

 

Toutes nos dates

Venez admirer un décor somptueux : les superbes fontaines du XVIIe siècle, seuls vestiges de l’extraordinaire Domaine de Saint-Cloud, construit par Philippe d’Orléans, grand mécène de son temps, frère de Louis XIV.

Profitez de la mise en eau exceptionnelle durant tout le mois de juin pour vivre un expérience culturelle inoubliable.

La grande cascade, mise en eau, Domaine de Saint Cloud. ©Le Rat/Soracha

Bat la sorcière philosphe et Pompona la chatte précieuse, nos guides atypiques, vous proposent trois promenades toniques pour les adultes et les jeunes de plus de 12 ans autour de trois figures marquantes des proches de Louis XIV, qui ont vécu dans à Saint-Cloud, Versailles miniature de l’époque, dont il ne reste que les fontaines enchantées.

Philippe d’Orléans, personnage assez efféminé, protecteur des artistes de son temps et grand collectionneur, épouse en premières noces sa cousine germaine Henriette d’Angleterre, très belle femme quoiqu’un peu bossue. De santé fragile, Henriette n’a jamais renoncé au tourbillon des plaisirs de la cour du roi-soleil et est morte à l’âge de 26 ans.

Veuf, Monsieur épouse en secondes noces Elisabeth-Charlotte de Bavière, jeune fille disgracieuse mais avec beaucoup d’esprit. Protestante, elle doit se convertir au catholicisme pour épouser Monsieur et devient la belle sœur de Louis XIV, très appréciée par le roi, ainsi que la seconde dame du royaume.


« Henriette d’Angleterre, 1ère épouse de Monsieur »

« Brûler sa vie » – C’est ce que fit Henriette d’Angleterre, la première Madame à la cour du roi-soleil.

« Madame se meurt! Madame est morte! » (Bossuet)

 « Quoiqu’un peu bossue, elle avait non seulement dans l’esprit, mais même dans sa personne tous les agréments imaginables. » (Marquis de La Fare). Le 31 mars 1661, Henriette épouse son cousin germain, Philippe d’Orléans, Monsieur, frère du roi. Une grande et proche amitié la lie à Louis XIV. Madame est de toutes les fêtes et festins, le roi ouvre le bal avec elle. C’est elle qu’on admire, dont on se souvient.

Entre 1661 et 1670, Madame a 8 grossesses dont seulement 4 arrivent à terme. Mais elle refuse de renoncer à la chasse, à la danse, au tourbillon des plaisirs. Elle est de santé fragile, souvent malade. Lors de sa dernière visite à la reine, en juin 1670, elle est si maigre et si pâle qu’elle a l’air « d’une morte habillée, à qui l’on aurait mis du rouge ». Une semaine après, elle n’est plus.

Dates : dimanche 3 juin et dimanche 17 juin

Durée : 1h30

 

Les passe-temps de Soracha.fr - Pompona de Soracha

« Elisabeth-Charlotte de Bavière, 2ème épouse de Monsieur, belle soeur de Louis XIV »

« Liselotte » à la cour du roi-soleil.

A la mort d’Henriette d’Angleterre en 1670, Louis XIV cherche aussitôt à donner à son frère une nouvelle épouse. Anne de Gonzague, veuve du prince palatin Eduard propose une de ses nièces, Elisabeth-Charlotte de Bavière.

La question de la religion se pose car la jeune fille est protestante mais elle est résolue par une conversion de la princesse au catholicisme. Le 28 novembre 1671, Louis XIV arrive à Villers-Cotterêts où Monsieur et Madame passent la lune de miel en assistant à des fêtes somptueuses. Le soir, le roi dîne en tête à tête avec les époux dans le cabinet de Madame. « Il en revint si charmé, que c’était la femme qui avait le plus d’esprit, d’agrément, qui dansait bien, enfin que feu Madame n’était rien auprès ; tout ce qui était avec lui était de même » (Mlle de Montpensier, Mémoires, II, p. 347).

En épousant Monsieur, frère du Roi, Elisabeth-Charlotte devient, après la Reine, la seconde dame du royaume.

Date : dimanche 10 juin

Durée : 1h30

 

Les passe-temps de Soracha.fr - Pompona de Soracha

« Philippe d’Orléans – Monsieur – frère de Louis XIV »

 

A la rencontre de « Monsieur », personnage complexe.

Né deux ans après son frère en 1640, Philippe est d’une beauté délicate.

« On pouvait croire que si les années ne diminuaient point la beauté de ce prince, qu’il en pourrait disputer le prix avec les plus belles femmes » (Mme de Motteville).

« On fait fortune auprès de mon frère par certains moyens qui perdent auprès de moi celui qui les emploie » (Louis XIV). Philippe de Lorraine fut le grand amour de Monsieur et le pire ennemi des deux épouses de celui-ci, Henriette d’Angleterre, puis Elisabeth-Charlotte de Bavière.

Mais Philippe d’Orléans fut aussi un grand protecteur des artistes de son temps et un grand collectionneur, les fontaines du Domaine en témoignent.

Dates : dimanche 24 juin et dimanche 1er juillet

Durée : 1h30