post

Commandez “La Fontaine. Des femmes, des fables”

La Fontaine. Des femmes, des fables

1621-2021.Voici 400 ans, Jean de La Fontaine est né à Château-Thierry. A commémoration exceptionnelle, hommage savoureux à lire avec délice : l’œuvre du poète, dans la merveilleuse langue française du XVIIème siècle, reste une source intarissable d’inspiration.

Olympe, c’est assez qu’à mon dernier ouvrage
Votre nom serve un jour de rempart et d’abri
Protégez désormais le livre favori
Par qui j’ose espérer une seconde vie…

Sans les femmes, La Fontaine, poète épicurien, n’aurait pas eu tant d’esprit. Sans les fables, il n’aurait pas connu une telle postérité.

Une vingtaine de femmes contemporaines de La Fontaine ont été choisies par une conteuse d’aujourd’hui en hommage à ce conteur enchanteur, maître incontesté d’un art qui allie le souci de plaire à celui d’instruire. Femmes de lettres et figures historiques, passées elles aussi à la postérité, femmes méconnues et oubliées, chantées par le poète, elles donnent à voir au lecteur d’aujourd’hui une image aimable et plaisante de La Fontaine: un épicurien amateur des plaisirs de la vie; un poète érudit et galant au style primesautier.

Il a produit des fables comme un pommier des pommes“. Attribué le plus souvent à sa protectrice, Madame de La Sablière, ce compliment illustre de manière imagée le don exceptionnel de La Fontaine. “Les animaux sont les précepteurs des hommes dans mon ouvrage” assure La Fontaine au duc de Bourgogne dans sa préface de 1693. Le rat, la jeune souris et le souriceau, le chat, le loup, le renard, le lion, la gazelle, l’éléphant, l’agneau, le lapin, la belette, le poisson, la cigogne, le canard, le corbeau, le coq et le cochet, la chauve-souris et le moucheron: tel est le bestiaire choisi pour donner vie au petit monde animal mis en scène dans les fables présentées.

L’ouvrage a été labellisé par la ville de Château-Thierry pour les 400 ans de Jean de La Fontaine.

Série limitée. Prix du livre : 25 euros.

post

Sortie : “La Fontaine. Des femmes, des fables”

La Fontaine. Des femmes, des fables.

Un livre à ne pas manquer.

1621-2021.Voici 400 ans, Jean de La Fontaine est né à Château-Thierry. A commémoration exceptionnelle, hommage savoureux à lire avec délice : l’œuvre du poète, dans la merveilleuse langue française du XVIIème siècle, reste une source intarissable d’inspiration.

Olympe, c’est assez qu’à mon dernier ouvrage
Votre nom serve un jour de rempart et d’abri
Protégez désormais le livre favori
Par qui j’ose espérer une seconde vie…

Sans les femmes, La Fontaine, poète épicurien, n’aurait pas eu tant d’esprit. Sans les fables, il n’aurait pas connu une telle postérité.

Une vingtaine de femmes contemporaines de La Fontaine ont été choisies par une conteuse d’aujourd’hui en hommage à ce conteur enchanteur, maître incontesté d’un art qui allie le souci de plaire à celui d’instruire. Femmes de lettres et figures historiques, passées elles aussi à la postérité, femmes méconnues et oubliées, chantées par le poète, elles donnent à voir au lecteur d’aujourd’hui une image aimable et plaisante de La Fontaine: un épicurien amateur des plaisirs de la vie; un poète érudit et galant au style primesautier.

Il a produit des fables comme un pommier des pommes“. Attribué le plus souvent à sa protectrice, Madame de La Sablière, ce compliment illustre de manière imagée le don exceptionnel de La Fontaine. “Les animaux sont les précepteurs des hommes dans mon ouvrage” assure La Fontaine au duc de Bourgogne dans sa préface de 1693. Le rat, la jeune souris et le souriceau, le chat, le loup, le renard, le lion, la gazelle, l’éléphant, l’agneau, le lapin, la belette, le poisson, la cigogne, le canard, le corbeau, le coq et le cochet, la chauve-souris et le moucheron: tel est le bestiaire choisi pour donner vie au petit monde animal mis en scène dans les fables présentées.

L’ouvrage a été labellisé par la ville de Château-Thierry pour les 400 ans de Jean de La Fontaine.

Série limitée. Prix du livre : 25 euros.

post

“Les Fables” de Jean de la Fontaine – n°120 – Le petit poisson et le pêcheur

Le petit poisson et le pêcheur

Petit poisson deviendra grand
Pourvu que Dieu lui prête vie.
Mais le lâcher en attendant,
Je tiens pour moi que c’est folie;
Car de le rattraper il n’est pas trop certain.
Un carpeau qui n’était encore que fretin
Fut pris par un pêcheur au bord d’une rivière.
« Tout fait nombre, dit l’homme, en voyant son butin;
Voilà commencement de chère et de festin;
Mettons-le en notre gibecière.»
Le pauvre carpillon lui dit en sa manière:
«Que ferez-vous de moi? je ne saurais fournir
Au plus qu’une demi-bouchée,
Laissez-moi carpe devenir:
Je serai par vous repêchée.
Quelque gros partisan m’achètera bien cher,
Au lieu qu’il vous en faut chercher
Peut-être encor cent de ma taille
Pour faire un plat. Quel plat? croyez-moi: rien qui vaille,
– Rien qui vaille? Eh bien, soit, repartit le pêcheur;
Poisson, mon bel ami, qui faites le prêcheur,
Vous irez dans la poêle; et vous avez beau dire,
Dès ce soir, on vous fera frire.»

Un tien vaut, ce dit-on, mieux que deux tu l’auras.
L’un est sûr, l’autre ne l’est pas.

 

Jean de La Fontaine, Fables, Livre VI, 21

 

Source : La Fontaine, Œuvres complètes, L’Intégrale/Seuil, 1965